Enquêtes activités et économique – SIH Ifremer

Depuis janvier 2018, Oceanic Développement participe à la collecte de données dans le cadre du Système d’Information Halieutique de l’Ifremer. La prestation consiste à réaliser les enquêtes économiques et activités des navires de pêche sur le façade maritime entre Saint-Nazaire et Marennes.

Formation et accompagnement aux Obligations déclaratives en matière de pêches maritimes

Dans le cadre d’un marché pour le compte de la Direction des Pêches, Oceanic Déveleoppement va participer à compter d’avril 2018 à l’accompagnement des agents en charge du contrôle des pêches et des professionnels de la pêche dans la mise en application et le suivi de la réglementation en vigueur en matière de contrôle des pêches maritimes et d’obligations déclaratives en matière de pêches maritimes en France : formation à la mise en oeuvre du suivi et du contrôle des obligations déclaratives par les agents en charge du contrôle des pêches, formation au remplissage des obligations déclaratives sur support papier et électronique par les professionnels de la pêche, désignation d’un coordinateur chargé de la mise en oeuvre de l’ensemble des prestations , intervention d’un chef de projet chargé du suivi de la mise en production des nouvelles versions du journal de pêche électronique des professionnels de la pêche.

Groupe de Travail OCUP à Marrakech

Un groupe de travail OCUP a été organisé en marge de la réunion annuelle de l’ICCAT qui se tient à Marrakech du 15 au 21 novembre. Les Etats Côtiers y ont confirmé leur intérêt et leur implication avec la volonté de poursuivre l’embarquement de leurs observateurs nationaux.

Groupe de travail FSA à la CCAMLR

Oceanic Développement a participé du 2 au 13 octobre 2017 au Groupe de Travail « Fish Stock Assessment » de la CCAMLR en Tasmanie. L’objectif était d’apporter un appui technique aux armements et de présenter les plans de recherche et les résultats des évaluations de stocks de légine dans les zones de pêche exploratoire où sont actifs les navires français.

Etude sur la mise en place de dispositifs MEAP (Meilleurs Emplacements Aquacoles Possibles) – DPMA

Face à la complexité des procédures administratives et au besoin d’accompagnement des porteurs de projet aquacole, la mesure 51.1a du FEAMP est proposée pour favoriser l’implantation d’activités sur de nouveaux sites. Il est notamment proposé, la mise en place de dispositifs MEAP (Meilleurs Emplacements Aquacoles Possibles) pour chaque type d’aquaculture afin d’identifier les sites ayant les meilleurs capacités d’accueil sur les plans techniques, économiques et environnementaux.

L’étude pour laquelle Oceanic Développement a été sélectionnée vise à évaluer la faisabilité de dispositifs nationaux qui détermineront ces Meilleurs Emplacements Aquacoles Possibles, à partir d’une expérimentation sur des sites pilotes. L’étude de faisabilité doit proposer une méthodologie nationale utilisant les outils et les méthodes de planification spatiale préexistants en France ou en Europe. À chaque étape de cette étude, la mobilisation de sites pilotes permettra de tester les propositions méthodologiques envisagées et de valider les choix retenus.